mercredi 29 octobre 2014

Tarte au chocolat et au beurre d'arachide, et le livre "Tarte" d'Isabelle Lambert!



J'ai attendu d'avoir testé une recette avant de vous en parler, mais maintenant, le moment est venu de louanger à fond mon nouveau livre de chevet culinaire : "Tarte"!  Ce parfait recueil de tartes sucrées et salées ne pouvait pas mieux tomber, car les tartes sont la chose que je préfère le plus cuisiner. Malgré les pâtes à tarte capricieuses, les garniture parfois complexes et le temps de préparation qui peut s'allonger selon l'inspiration du moment, la tarte est toujours mon premier choix lorsque viens le moment de cuisiner un vrai bon dessert. Et vous aie-je dis que "Tarte" est le surnom mignon que me donne mon conjoint? Bon, je ne crois pas que ce soit flatteur, mais je le prends comme un compliment... hi hi hi.

Mais parlons du livre, vous voulez bien?




"Tarte" d'Isabelle Lambert du blogue Les Gourmandises d'Isa vous présente cent et une façons de mettre la main à la pâte! En entrée, en plat principal ou au dessert, avec une pâte feuilletée, brisée ou sablée, les tartes se déclinent à l'infini : quiches, tourtières, tatins, flammekueches, tartelettes... sucrées ou salées.

Découvrez : plus de 100 recettes de la vieille Europe et la Nouvelle-France : de la fameuse tatin française à la traditionnelle tourtière québécoise, de la quiche lorraine au cipâte, de la tarte aux fromages aux tartelettes au beurre et à l'érable; des saveurs d'hier et d'aujourd'hui : l'indémodable tarte aux pommes, la délicieuse tarte à la courge Butternut et au roquefort, la surprenante tarte chocovocat, sans oublier les tartelettes au fromage de chèvre et au citron, la tarte veloutée au chocolat ou encore la tatin au parfum de rose; les indispensables recettes de pâtes maison (brisée, sablée, feuilletée ou aux noix), mais aussi où les trouver dans le commerce; étape par étape, comment abaisser la pâte, découper l'abaisse ou encore foncer un moule, en conseils et en images : en bref, tout ce que vous devez savoir pour réussir à coup sûr la tarte parfaite!





Isabelle Lambert
des Gourmandises d'Isa


Avec autant de choix, ce fut très difficile de sélectionner une première recette à essayer. Mais comme l'Halloween arrive à grands pas, je trouvais cette tarte chocolat et beurre d'arachide parfaite pour recréer ce bon goût de friandise en version plus raffinée.

Isabelle a été suffisamment raisonnable pour préparer cette tarte dans un moule à tarte régulier de 9 pouces afin qu'elle ne soit pas trop épaisse. Moi, je n'ai pas fais dans le délicat, oh que non! J'ai pris un moule petit et haut, pour obtenir une tarte profonde avec une énorme quantité de garniture!





 Oui, je sais, je mérite le bâton... Mais c'était tellement bon!



Si vous raffolez de cette combinaison de saveurs, vous devez essayer la recette! C'est vraiment hyper simple à faire, et complètement décadent. J'ai ajouté des arachides au miel sur le dessus pour décorer et ajouter du croquant. J'ai aussi utilisé une pâte sablée sucrée pour faire une effet biscuit qui rappellerait les barres de chocolat du commerce. C'est franchement addictif ce truc!

Source : Adaptation d'une recette du livre "Tarte" d'Isabelle Lambert.

Ingrédients :

Pâte sablée sucrée
  • 250 grammes de farine 
  • 1 pincée de sel
  • 100 grammes de beurre
  • 125 grammes de sucre
  • 1 oeuf entier
Garniture

  • 1/2 tasse de crème 35% 
  • 250 grammes de chocolat mi-amer, haché grossièrement 
  • 1/2 tasse de beurre d'arachide crémeux 
  • 1 cuillère à table de miel liquide 
  • 1 cuillère à thé d'extrait de vanille pure 
  • 1/4 de tasses d'arachides rôties au miel, pour décorer



Préparation :

Pâte sablée sucrée

Beurrer une assiette à tarte d'environ 9 pouces de côté. Réserver.

Dans un très grand bol, tamiser la farine avec le sel. Faire un puits au centre du mélange. Dans un bol à part, brasser le beurre à la cuillère pour l'assouplir. Placer le beurre au centre du puits. Verser le sucre sur le beurre. Mélanger avec patience le beurre et le sucre ensemble, sans la farine pour obtenir une boule ferme. Casser l'oeuf sur la boule de beurre et mélanger, toujours sans la farine. La pâte sera très molle.

Commencer ensuite à ramasser la farine, un peu à la fois, en poussant et en aplatissant la boule de pâte. Appuyer et pousser devant vous en écrasant la pâte, mais ne la mélanger pas (une pâte trop travaillée deviendra élastique). Former une boule lisse et homogène.

Envelopper la pâte obtenue dans une pellicule plastique et placer au réfrigérateur pour 30 minutes.

 
Après le temps de pause, préchauffer le four à 375F.

Abaisser la pâte au rouleau en la plaçant entre deux feuilles de papier ciré, et déposer la pâte dans le moule préparé (on peut rapiécer facilement si la pâte se défait). Piquer le fond à quelques endroits avec une fourchette.

Déposer une feuille de papier parchemin sur la pâte et la remplir de pois de cuisson. Enfourner la croûte pour 30 minutes, ou jusqu'à ce que le rebord soit bien doré.

Retirer du four et laisser refroidir complètement sur une grille.





Garniture

Dans une casserole, chauffer la crème sur feu moyen jusqu'au point d'ébullition, mais sans faire bouillir. Retirer aussitôt du feu.

Dans un bol moyen, déposer le chocolat et verser la crème par-dessus laisser reposer 2 minutes, puis remuer au fouet jusqu'à ce que le chocolat soit bien lisse. Ajouter le beurre d'arachide, le miel et la vanille et mélanger.

Verser la garniture dans le fond de tarte et lisser à la spatule. Réfrigérer 1 heure ou 2 pour faire prendre. Décorer ensuite d'arachides au miel et servir (à température pièce, c'est encore meilleur!).




Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 30 minutes au four et quelques minutes sur la cuisinière
Temps de pause : 2 heures au total
Quantité obtenue : 8 portions


vendredi 24 octobre 2014

Guimauve à la noix de coco grillée



Juste d'y repenser, je salive... Guimauve moelleuse... ahhh!!!!! C'était tellement bon que j'en referais tous les jours, si ce n'était que ça épuise mon batteur électrique à fond!

Il est essentiel pour tout gourmand qui s'assume et tout amateur de sucrerie de goûter au moins une fois dans sa vie à de la guimauve faite maison. Les petits trucs blancs qu'on achète en magasin n'ont RIEN à voir avec ce dessert, je vous l'assure! De la vraie guimauve maison, c'est spongieux, c'est fondant, c'est moelleux... c'est comme manger un nuage! Rien ne se compare à ça dans le commerce, et si vous pensiez détester la guimauve, je vous invite à lui donner une dernière chance.



Cette guimauve, contrairement à plusieurs recettes similaires, ne contient pas de blancs d'oeuf. C'est juste du sucre! hi hi hi. Enfin, beaucoup de sucre, chauffé, puis mélangé à de la gélatine et fouetté suffisamment longtemps pour se transformer (merci, chimie culinaire...) en une immense masse blanche et mousseuse qu'on laisse reposer pour ensuite rouler (ou non, ça demeure votre choix) dans la noix de coco grillée. Noix de coco non sucrée s'il-vous-plait, car vous comprendrez qu'il y a déjà suffisamment de sucre dans cette recette, même si, OH SURPRISE!, ça ne goûte vraiment pas si sucré que ça... du moins, rien pour m'empêcher de m'en enfourner 4 ou 5 d'affilé...


 

Si vous êtes amateur de noix de coco, vous constaterez que de la faire ainsi griller au poêlon fait ressortir toute sa saveur sublime, tout en lui conférant une belle couleur dorée. Et si vous n'aimez pas? Oh malheur, je vous plains... mais vous pouvez toujours rouler votre guimauve dans un mélange égal de sucre en poudre et de fécule de maïs, ce qui l'empêchera de coller aux doigts sans en altérer la saveur.

Mais... vous lisez encore?! Quoi, vous n'êtes pas encore en train de faire la recette!? Aller ouste! : p




Ingrédients :
  • 1 tasse d'eau 
  • 3 enveloppes de gélatine en poudre Knox (environ 3 cuillères à table + 1 1/2 cuillères à thé, ou l'équivalent de 3/4 d'once)
  • 2 tasses de sucre
  • 1/2 tasse de sirop de maïs
  • 1/2 cuillère à thé de sel
  • 1 1/2 cuillères à table d'extrait de vanille pure 
  • 2 tasses de noix de coco râpé non sucrée



Préparation :

Huiler légèrement un grand plat carré de 8 ou 9 pouces de côté et recouvrir de papier parchemin en laissant dépasser tout autour. Réserver.

Dans un grand bol, verser 1/2 tasse d'eau et saupoudrer la gélatine sur l'eau. Laisser reposer 5 minutes.

Pendant ce temps, combiner le reste de l'eau (1/2 tasse), le sucre, le sirop de maïs et le sel dans une casserole. Cuire sur feu moyen-vif en remuant de temps à autre jusqu'à ce que le sucre soit dissous. Arrête de remuer et amener à ébullition. Laisser bouillonner vigoureusement pendant 1 minute, puis retirer du feu. Si désiré, verser ce mélange chaud dans une tasse à mesurer avec bec verseur, pour faciliter la suite.





Avec un batteur électrique, battre quelques secondes à basse vitesse la gélatine figée pour la détendre. Ajouter ensuite lentement le mélange de sucre fondu chaud en filet tout en battant à vitesse moyenne. Continuer de battre jusqu'à ce que tout le liquide chaud ait été ajouté.

Augmenter la vitesse du batteur et continuer de battre pour environ 12 minutes, ou jusqu'à ce que le mélange ait triplé de volume et soit bien épais. Racler les parois du bol avec une spatule si nécessaire. Ajouter ensuite la vanille, et battre brièvement pour combiner.

Verser la guimauve dans le moule préparé, en travaillant rapidement, et lisser la surface à la spatule. Huiler légèrement une feuille de pellicule plastique et la déposer sur la guimauve. Appuyer dessus pour égaliser la surface.





Laisser reposer la guimauve à la température de la pièce durant au moins 5 heures, ou toute une nuit.

Pendant ce temps de pause, déposé la noix de coco dans un poêlon chauffé à feu moyen et griller en remuant de temps à autre avec une cuillère de bois afin de bien dorer chaque flocon de noix de coco. Laisser ensuite refroidir complètement à température ambiante.

Une fois la guimauve bien prise, huiler un couteau et la découper délicatement en cubes. Rouler chaque carré dans la noix de coco grillée pour bien l'enrober, en appuyant avec les doigts pour faire adhérer.

Conserver dans un contenant hermétique à la température de la pièce.





Temps de préparation : 25 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes
Temps de pause : 5 heures
Quantité obtenue : 24 carrés


lundi 20 octobre 2014

Carrés sablés aux pommes caramélisées




Une parfaite recette d'automne pour gourmand qui s'assume, ce délicieux carré (oui, celui-là même sur la photo) est le seul échantillon que j'ai pu rapporter de ce dessert qui semble-t'il, fut très populaire. J'ai préparé cette recette pour amener chez des amis, et tous l'ont dévorée plus vite que l'éclair. Il faut dire que la couleur et l'odeur sont déjà très inspirants, et le goût ne fait que confirmer que c'est un dessert que vous referez encore et encore à chaque fois que vous aurez des pommes à passer.





Ces carrés sont faits de morceaux de pommes cuits dans un caramel maison déposés sur une base de pâte au beurre sablée et surmontés d'un crumble au beurre. C'est définitivement décadent, mais ça ne tombe pas sur le coeur, loin de là. Le caramel est fait à base de sucre cuit, de crème et de beurre, mais je suppose que les plus paresseux et/ou les moins expérimentés pourraient utiliser un caramel déjà préparé, même si je trouve qu'il n'y a rien comme le "fait maison". Les amateurs de fleur de sel pourront aussi lui ajouter une pincée ou deux pour rehausser les saveurs. Et si vous aimez la cannelle, n'hésitez pas à en mettre, ça ne peut que bonifier la recette!




Ingrédients :

Pâte sablée
  • 3 tasses de farine tout usage
  • 3/4 de tasse de sucre en poudre (sucre à glacer)
  • 1 1/2 tasses de beurre demi-sel, à température ambiante
Garniture aux pommes caramélisées
  • 3 grosses pommes Honey Crisp, pelées et coupées en tranches
  • 1 1/2 tasse de sucre
  • 1/3 de tasse d'eau
  • 3/4 de tasse de crème 35%
  • 2 cuillères à table de beurre demi-sel
  • 1/2 cuillère à thé de sel



Préparation :

Pâte sablée

Préchauffer le four à 350F. Recouvrir un moule en verre rectangulaire de 9 X 13 pouces d'une feuille de papier parchemin en la laissant dépasser aux extrémités. Réserver.

Dans le bol du robot culinaire, combiner la farine et le sucre en poudre. Ajouter le beurre en gros cube et broyer par pulsations jusqu'à ce que la pâte se ramasse en boule (ne pas trop mélanger). On peut aussi faire le tout à la main en incorporant le beurre aux ingrédients secs avec un coupe-pâte, ou deux couteaux.

Étendre les 2/3 de la pâte au fond du moule préparé en lissant la surface. Conserver le reste de la pâte pour le crumble.


Cuire le fond sablé au four durant 20 minutes, puis réserver sur une grille. Pendant ce temps, préparer la garniture aux pommes caramélisées.




Garniture aux pommes caramélisées

Mélanger ensemble l'eau et le sucre dans un poêlon assez large. Chauffer sur feu moyen en remuant le poêlon occasionnellement, jusqu'à ce que le sucre soit fondu.

Amener à ébullition en augmentant la chaleur du feu et en surveillant constamment le sucre. Lorsqu'il prend une belle couleur ambrée brune, ajouter les pommes et continuer de remuer constamment. Les pommes vont produire du liquide ce qui fera figer le caramel, mais celui-ci finira par fondre à nouveau en poursuivant la cuisson.

Cuire les pommes durant 3 ou 4 minutes, ou jusqu'à ce qu'elles aient rejeté toute leur eau et que le caramel soit à nouveau épais. Ajouter la crème, le beurre et le sel en remuant constamment. Le mélange va faire des bulles. Continuer la cuisson, toujours à feu élevé, jusqu’à ce que le caramel reprenne une apparence lisse et brillante. Retirer du feu.

Verser les pommes caramélisées sur le fond sablé. Répartir le reste de la pâte sur les pommes en formant des petits paquets avec les doigts et en les saupoudrant partout.


Enfourner pour 15 minutes, ou jusqu'à ce que le crumble soit dorés et le caramel, bouillonnant.

Laisser refroidir 2 heures sur une grille, puis réfrigérer au moins 4 heures avant de couper en parts.


Servir tiède ou froid.





Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 35 minutes au four et 20 minutes sur la cuisinière
Temps de pause : 6 heures
Quantité obtenue : 16 portions



jeudi 16 octobre 2014

Biscotti citron et chocolat blanc



Je poursuis mes tests pour mes paniers gourmands! Et cette fois-ci, j'ai décidé de donner une, non pas seconde, et même pas troisième, mais bien une quatrième chance aux biscotti. C'est en effet la quatrième fois que je prépare ces biscuits, dans le but ultime de réussir à en faire des aussi bons que ceux qu'on achète.

Je dois dire qu'au niveau saveur, je suis bien fière de moi. Ces biscuits ont un parfait goût de citron et de chocolat blanc bien dosé. La saveur est probablement la meilleure que j'aie essayée.
Pour la texture, je vais finir par y arriver. Je crois que je ne les ai pas cuits suffisamment, si bien qu'au lieu d'être croquants et secs, ils étaient un peu humides et donc plus résistants sous la dent. J'ai ajusté le temps de cuisson ci-bas pour que cela ne vous arrive pas, mais chaque four étant différent, c'est toujours compliqué. Au pire, il est toujours préférable de moins cuire et de laisser refroidir, puis de tester et de recuire 5-10 minutes si nécessaire pour bien assécher les biscotti. Ils durcissent en refroidissant, alors ne vous faites pas avoir! Il faut attendre qu'ils soient température ambiante pour pouvoir bien juger de leur consistance. Mais peu importe cette dernière, le goût est tellement bon qu'ils ont quand même finis dans mon bedon...



Ingrédients :

Biscotti
  • 2 3/4 tasses de farine tout usage
  • 3/4 de tasse de sucre
  • 2 cuillères à thé de poudre à pâte (levure chimique)
  • 2 cuillères à table de jus de citron frais
  • 2 cuillères à table de zeste de citron, râpé finement
  • 1/2 tasse de chocolat blanc, haché grossièrement
  • 3 gros oeufs
Glaçage
  • 1/4 de tasse de chocolat blanc, haché grossièrement
  • Quelques gouttes de jus de citron



Préparation :

Biscotti

Préchauffer le four à 350F avec la grille au centre. Recouvrir une grande plaque à pâtisserie avec une feuille de papier parchemin. Réserver.
Dans un grand bol, mélanger ensemble au fouet à main la farine, le sucre et la poudre à pâte. Réserver.


Dans un autre bol, combiner le jus et le zeste de citron, les oeufs et le chocolat blanc.

Ajouter le mélange humide au mélange de farine et remuer à la cuillère de bois pour combiner. Rassembler ensuite la pâte sur une surface de travail légèrement farinée et pétrir durant environ 30 secondes.

Diviser la pâte en deux. Rouler les deux boules de pâte pour former deux buches d'environ 8 pouces de long chacune. Aplatir légèrement les buches pour qu'elles sont plus rectangulaires que rondes et qu'elles aient environ 1 pouce d'épaisseur.





Cuire au four durant 30 minutes. Laisser ensuite refroidir les deux buches sur une grille durant 15 minutes. À l'aide d'un couteau bien aiguisé, couper chaque buche en tranches d'environ 1/2 pouce d'épaisseur.

Ajuster la température du four à 325F avec la grille au centre. 


Remettre les tranches découpées sur la plaque à biscuit recouverte de papier parchemin en les plaçant côté coupé vers le bas. Remettre au four pour 10 minutes, puis retourner et cuire encore 10 minutes (ne vous fiez pas à l'apparence, ils durciront en refroidissant).

Laisser ensuite refroidir les biscotti sur une grille jusqu'à ce qu'ils soient à température ambiante.




Glaçage

Fondre le chocolat blanc au bain-marie (ou au micro-ondes, mais allez y 30 secondes à la fois et remuez bien entre chaque période de temps pour empêcher que le chocolat ne brûle).

Ajouter quelques gouttes de jus de citron et mélanger. Placer dans un sac avec un coin coupé ou une poche à douille, puis décorer les biscotti.

Conserver dans un contenant hermétique à température ambiante. Ces biscuits se gardent plusieurs semaines.





Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 40 minutes en tout
Temps de pause : 1 heure
Quantité obtenue : 24 biscotti


mardi 14 octobre 2014

Fudge au beurre d'arachide


En préparation de mes futurs paniers gourmands (arg, Noël est déjà tout près!!!), je fais des tests de bouffe. Et ce fudge des Gourmandises d'Isa est sur ma liste depuis au moins 2 ans!  Mais à ma défense, je dois dire aussi que cette liste est immense. J'ajoute plus de recettes que j'en fais, c'est ridicule... mais maintenant je peux en rayer une nouvelle!

Ce fudge est très facile à faire, pourvu que vous ayez un thermomètre à bonbons fonctionnel... ce que je n'ai pas. Ce que je n'aurai jamais d'ailleurs, parce qu'à chaque fois que j'en achète un nouveau, il est toujours faussé! C'est moi ou quoi? À croire que j'ai la malchance. J'y vais donc un peu au hasard, et je dois dire que cette fois, j'ai un peu trop cuit le fudge, qui semble moins fondant sur mes images que sur celles d'Isa. Mais ne vous fiez pas à mes images, fiez-vous plutôt à mes paroles : Ce fudge est délicieux!




Chaque petit carré est très fondant et le goût s'apparente à un mélange de sucre à la crème et de beurre d'arachide. Si vous le retirez du feu dès la température atteinte, il sera encore plus lisse que sur mes images. La préparation est facile et le goût est parfait. Un autre bel ajout à vos cadeaux des fêtes qui étonnera par son originalité et convaincra par sa saveur de bonbon totalement addictive!

Merci à Isa de faire toujours de si bonnes recettes... Au fait, vous saviez qu'elle vient de publier un nouveau livre?!? Je vous en parle bientôt : )




Source : Cette recette des Gourmandises d'Isa.

Ingrédients : 

  • 2 tasses (400 grammes) de sucre 
  • 1/4 tasse (60 ml) de sirop de maïs blanc
  • 1/2 tasse (120 grammes) de beurre non salé
  • 1/2 tasse (125 ml) de lait évaporé Carnation
  • 1 et 1/2 cuillères à thé d'extrait de vanille pure
  • 1/2 tasse (125 ml) de beurre d'arachide crémeux (j'en ai mis un peu plus...)
  • 1 cuillère à table de mini guimauves


Préparation :

Tapisser un moule carré de 8 pouces de côté (20 cm) de papier parchemin. Réserver.

Tarer votre thermomètre à bonbons en le plongeant de l'eau bouillante. S'il est bien réglé, il devrait indiquer 212 F (100 C). Si ce n'est pas le cas, ajuster la température de cuisson en ajoutant ou en retirant des dégrés F (ou C ).

Dans une grande casserole, mélanger le sucre, sirop de maïs, le beurre et le lait évaporé.


Cuire le mélange à feu moyen, en remuant occasionnellement, jusqu'à ce qu'il atteigne 242 F ( 117 C ).
Retirer ensuite du feu et incorporer le beurre d'arachides, l'extrait de vanille et les guimauves.





 

Battre vigoureusement le mélange avec une grande cuillère de bois jusqu'à ce que la préparation commence à épaissir et que la cuillère laisse des traces biens marquées.

Verser la préparation dans le moule préparé en lissant la surface (il faut travailler rapidement, ça fige vite!) et laisser durcir 2 heures.

Démouler le fudge sur une planche à découper et couper en 36 morceaux.





Temps de préparation : 5 minutes
Temps de cuisson : 15 minutes
Temps de pause : 2 heures

Quantité obtenue : 36 morceaux


jeudi 9 octobre 2014

Orangettes au chocolat



Non, non, ce n'est pas une frite de patate douce trempée dans le chocolat! Croyez-le ou non, la question me fut posée... Mais il faut dire que la petite en question n'avait jamais goûté d'écorces d'orange confites auparavant. Faites-vous aussi parti des malheureux qui n'ont pas eu la chance de goûter à ce délice?

En plus d'être écologique (on ne jette pas les pelures d'orange, ou les réutilise!), cette friandise est délicieusement tendre et décadente. Les écorces d'oranges cuites longtemps dans le sucre se transforment en bonbon confit et moelleux, avec à peine une pointe d'amertume mais surtout, un goût d'orange intense et sucré. J'ai choisi de tremper mes écorces d'orange à moitié dans le chocolat mi-amer, pour faire joli mais aussi pour atténuer un peu le côté sucré. Ça donne une parfaite friandise bien balancée qu'on dévore comme de rien.

Voilà déjà un item à ajouter à vos panier gourmands pour Noël! : )





Source : Cette recette de Ricardo.

Ingrédients :
  • moyennes

  • 1 tasse de chocolat mi-amer, haché grossièrement (si désiré, pour le trempage)



Préparation : 

Bien laver et brosser les fruits. À l’aide d’un couteau, pratiquer une incision autour de chaque fruit pour obtenir deux moitiés d’écorces. Détacher délicatement l’écorce de la chair (en s'assurant de conserver un peu de la partie blanche de l'orange) et réserver la chair pour une autre utilisation. Couper les écorces en fines lanières.


Dans une casserole à fond épais, couvrir les écorces d’eau froide et porter à ébullition. Égoutter et répéter l’opération trois autres fois, pour un total de 4 étapes d'ébullition (cette étape est très importante pour atténuer l’amertume contenue dans la pelure).

Dans la même casserole, porter ensuite à ébullition l’eau, le sucre et le sirop de maïs en remuant. Ajouter les écorces d’oranges blanchies. Laisser mijoter sur feu moyen environ #5 minutes, ou jusqu’à obtention d’un sirop épais. Retirer les écorces du sirop et les déposer sur une grille pour bien les égoutter.
 





Déposer le sucre de l'enrobage dans un bol y déposer les écorces. Rouler dans le sucre pour bien enrober.

Laisser sécher à l’air libre environ 4 heures. 


Ensuite, si désiré, fondre le chocolat au bain-marie. Y tremper les écorces d'orange à moitié, puis les déposer sur une feuille de papier parchemin ou papier ciré et laisser reposer 2 heures, jusqu'à ce que le chocolat soit bien figé.

Conserver dans un contenant hermétique (on peut les garder longtemps avec tout ce sucre!)




Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 25 minutes sur la cuisinière

Temps de pause : 4 à 6 heures
Quantité obtenue : Environ 50 lanières 



lundi 6 octobre 2014

Mocharamel



Un petit pot décadent vite fait bien fait qui vous jettera sur le derrière! Aussi savoureux que du nutella ou du caramel, le "Mocharamel" combine le bon goût et la texture crémeuse du dulce de leche avec du chocolat fondu et du café instantané. Parions que vous ne mettrez plus jamais rien d'autre sur votre pain du matin.

Si vous désirez une texture lisse, vous pouvez chauffer la tartinade suffisamment longtemps pour voir le café se dissoudre complètement. Si comme moi vous préférez un effet légèrement "granuleux" dans votre caramel, chauffer le tout rapidement et vous obtiendrez un beau caramel chocolaté parsemé "d'éclats" de café. Lorsque ces petits granules tombent sous la dent, on ressent la légère amertume du café à travers la saveur sucrée du caramel, ce qui crée un mariage parfait!






Mis en petits pots mignons, ce mocharamel fera un parfait cadeau gourmand pour Noël. On peut stériliser les pots de la même manière que pour une confiture, mais pour ce qui est de la conservation, je ne m'y connais pas assez pour affirmer que ça peut être gardé à température pièce. Je suggère donc la congélation, sinon la réfrigération jusqu'à 1 mois. Mais vous n'en aurez plus bien avant ça...





 


Ingrédients :
  • 1 1/2 tasses de dulce de leche maison (la recette ici
  • 2 cuillères à table de granules de café instantané
  • 3/4 de tasse de chocolat mi-amer, haché grossièrement
  • 1/4 de cuillère à thé de sel


Préparation : 

Placer le chocolat dans une casserole et chauffer sur feu doux-moyen jusqu'à ce qu'il soit fondu. Ajouter ensuite le dulce de leche, le sel et le café et remuer pour bien combiner tous les ingrédients.

* À cette étape, poursuivre la cuisson encore un peu si on désire dissoudre complètement le café dans la tartinade *

Transférer la tartinade dans 2 pots. Conserver au réfrigérateur.






Temps de préparation : 5 minutes
Temps de cuisson : 5 minutes
Quantité obtenue : 2 pots



mercredi 1 octobre 2014

Trifle aux bananes et au caramel



Une recette de Ricardo que ma mère a préparée lors de mon dernier passage à la demeure familiale, et que je me dois de partager parce que c'était vachement trop bon pour ne pas en parler. Quand ton chum et sa fille te disent que c'est meilleur que tes propres desserts, tu te sens tout-d'un-coup "challengée" dans ton orgueuil de pâtissière amateure! hi hi hi.

Dessert de "mou" par excellente, cette trifle vous permettra de passer vos restent de gâteau blanc un peu sec en les noyant dans la crème pâtissière à la vanille, la crème fouettée et la sauce au caramel. Ça goûte la tarte banoffee, version gâteau, et malgré sa simplicité, c'est décadent, cochon et irrésistible. Pour lui donner un look encore plus raffiné, servez cette trifle en verrines ou en portions individuelles dans des tasses transparentes. En plus de donner une seconde vie à un vieux gâteau, vous ferez des heureux autour de vous!





Source : Cette recette de Ricardo.


Ingrédients :

Crème pâtissière aux bananes

  • 1 banane mûre, tranchée 
  • 15 ml (1 cuillère à table) de jus de citron
  • 1 ml (1/4 de cuillère à thé) d’extrait de vanille
  • 75 ml (1/3 de tasse) de sucre
  • 45 ml (3 cuillères à table) de fécule de maïs
  • 2 œufs
  • 500 ml (2 tasses) de lait, chaud
Sauce au caramel
  • 60 ml (1/4 de tasse) d’eau 
  • 125 ml (1/2 tasse) de sucre
  • 125 ml (1/2 tasse) de crème 35 %
  • 30 ml (2 cuillères à table) de beurre non salé
Montage
  • 125 ml (1/2 tasse) de crème 35 % 
  • 15 ml (1 cuillère à table) de sucre 
  • 1,5 litre (6 tasses) de gâteau blanc coupé en cubes




Préparation :

Crème pâtissière aux bananes


Au robot culinaire, réduire la banane en purée lisse avec le jus de citron et la vanille. Réserver.


Dans une casserole hors du feu, mélanger le sucre et la fécule. Ajouter les œufs et bien mélanger à l’aide d’un fouet jusqu’à ce que le mélange soit lisse et homogène. Incorporer le lait et la purée de banane.


Porter ce mélange à ébullition en remuant et en raclant le fond de la casserole. Laisser mijoter environ 5 secondes. Passer au tamis dans un bol et couvrir d’une pellicule de plastique directement sur la crème pâtissière. Laisser tiédir et réfrigérer environ 3 heures jusqu’à ce qu’elle soit complètement refroidie.
 
 


Sauce au caramel


Dans une casserole, porter à ébullition l’eau et le sucre. Cuire sans remuer jusqu’à ce que le mélange prenne une couleur ambrée. Retirer du feu et ajouter la crème graduellement (attention aux éclaboussures!) Ajouter le beurre et porter de nouveau à ébullition en remuant jusqu’à ce que la sauce soit homogène.

Transvider dans un bol. Laisser tiédir. Couvrir et laisser refroidir à la température ambiante environ 3 heures.


MontageDans un bol, fouetter la crème et le sucre jusqu’à l’obtention de pics semi-fermes.

Dans un bol de service en verre d’environ 3 litres (12 tasses), répartir le tiers des cubes de gâteau. Napper avec le quart de la sauce au caramel. Couvrir avec le tiers de la crème pâtissière. Répéter l’opération deux autres fois. Conserver au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Garnir de crème fouettée, de tranches de bananes et napper du reste de caramel.


Temps de préparation : 40 minutes
Temps de cuisson : 15 minutes
Temps de pause : 3 heures
Quantité obtenue : 10 portions

vendredi 26 septembre 2014

Jardinière aux fruits




Un dessert aussi bon que bon, un grand classique des pâtisseries mais surtout, un dessert qui impressionne à tout coup! La jardinière aux fruits se prépare sans trop de difficulté et saura mettre des "Oh!" et des "Ah!" dans la bouche de vos invités.

Comme fond, une pâte sucrée biscuitée croquante au bon goût de beurre. Ensuite, une crème pâtissière classique à la vanille. Cette crème pâtissière est juste assez consistante pour demeurer dans la croûte tout en étant bien crémeuse. Les crèmes des jardinières classiques contiennent souvent beaucoup de fécule ou de gélatine ce qui les rend poudigneuses et caoutchouteuses. Je préfère de beaucoup cette version presque coulante qui se mélange à merveille avec les fruits. 






Pour les fruits, il est évident que plus on a de variété, et plus c'est joli. Choisissez vos fruits pour leurs couleurs et créez des mélanges audacieux. Pour une version classique, on opte pour des petits fruits (fraises, framboises, bleuets), des kiwis et des pêches. J'ai ajouté à cela des poires, et remplacé les bleuets par des raisins rouges.

Pour le nappage brillant qui rend l'ensemble si appétissant, j'opte pour les sachets déjà tout fait du commerce. Scandale? Bah, j'aurais peur de ne pas obtenir la bonne consistance en tentant moi-même de faire ce liquide transparent semi-sucré et gélatineux. De plus, c'est seulement pour la finition, ça n'a pratiquement aucun goût, alors je trouve peu utile de me casser la tête pour cette partie.

Pour le reste, sachez que le temps de préparation en vaut la peine. Vous serez surpris de constater que vous pouvez obtenir un résultat très professionnel avec un minimum d'effort. Un dessert qui vous rappellera l'été toute l'année!





Ingrédients :

Crème pâtissière

  • 2 tasses de lait entier 
  • 1/2 tasse de sucre
  • 6 gros jaunes d'oeufs
  • 1/4 de tasse de farine tout usage
  • 2 cuillères à table de beurre non salé, à la température de la pièce
  • 1/2 cuillère à thé d'extrait de vanille pure
Pâte sucrée
  • 250 grammes de farine 
  • 1 pincée de sel
  • 100 grammes de beurre
  • 125 grammes de sucre
  • 1 oeuf entier
Garniture
  • 2 à 3 tasses de fruits frais 
  • 1 sachet de nappage clair pour tartes aux fruits du commerce (avec les quantités de sucre et d'eau nécessaire à sa préparation)



Préparation :

Crème pâtissière

Dans un petit bol, mélanger ensemble au fouet les jaunes d'oeufs avec la moitié du sucre (1/4 de tasse) et la farine jusqu'à ce que la préparation soit bien homogène. Réserver.

Placer le lait et le reste du sucre (1/4 de tasse) dans une petite casserole à fond épais et chauffer sur feu moyen jusqu'à ce que le mélange commence presque à bouillir.

Retirer du feu et verser la moitié du lait chaud dans le mélange d'oeufs en remuant au fouet jusqu'à ce que les deux mélanges soient combinés. Verser ce mélange dans la casserole et continuer la cuisson sur feu doux-moyen en remuant constamment au fouet jusqu'à ce que le mélange épaississe (2 à 3 minutes).

Retirer ensuite du feu et ajouter le beurre. Mélanger jusqu'à ce qu'il soit parfaitement incorporé. Ajouter ensuite la vanille et remuer.

Verser la crème dans un petit bol et couvrir de pellicule plastique en prenant soin d'appuyer la pellicule directement sur la crème. Réfrigérer 2 heures, ou jusqu'à ce que la crème soit froide. Conserver au réfrigérateur jusqu'à 3 jours.





Pâte sucrée

Beurrer un grand moule à tarte cannelé. Réserver.

Dans un très grand bol, tamiser la farine avec le sel (vous éviterez de trouver des éléments durcis). Faire un puits au centre du mélange. Dans un bol à part, brasser le beurre à la cuillère pour l'assouplir. Placer le beurre au centre du puits. Verser le sucre sur le beurre. Mélanger avec patience le beurre et le sucre ensemble, sans la farine pour obtenir une boule ferme. Casser l'oeuf sur la boule de beurre et mélanger, toujours sans la farine. La pâte sera très molle.

Commencer ensuite à ramasser la farine, un peu à la fois, en poussant et en aplatissant la boule de pâte. Appuyer et pousser devant vous en écrasant la pâte, mais ne la mélanger pas (une pâte trop travaillée deviendra élastique). Former une boule lisse et homogène.

Envelopper la pâte obtenue dans une pellicule plastique et placer au réfrigérateur pour 30 minutes.






Après le temps de pause, préchauffer le four à 375F.

Abaisser la pâte au rouleau en la plaçant entre deux feuilles de papier ciré, et déposer la pâte dans le moule préparé (on peut rapiécer facilement si la pâte se défait). Piquer le fond à quelques endroits avec une fourchette.

Déposer une feuille de papier parchemin sur la pâte et la remplir de pois de cuisson. Enfourner la croûte pour 30 minutes, ou jusqu'à ce que le rebord soit bien doré.

Retirer du four et laisser refroidir complètement sur une grille.

Lorsque la pâte est refroidie, y verser la crème pâtissière et lisser la surface.

Disposer ensuite harmonieusement les fruits sur la crème.





Garniture

Préparer le sachet de nappage clair pour tartes aux fruits selon les instructions.

Déposer rapidement la glace sur les fruits à la cuillère (la gélatine prend rapidement). Réfrigérer au moins 2 heures avant de servir.

Déguster!






Temps de préparation : 30 minutes
Temps de cuisson : 30 minutes au four et 5 minutes sur la cuisinière
Temps de pause : 4 heures
Quantité obtenue : 10 à 12 portions