mardi 19 août 2014

L'Ultime Tiramisu



L'Ultime, le meilleur, le plusse-plusse bon... je ne pensais pas aimer autant le tiramisu jusqu'à ce que je goûte à celui-ci, et je ne pensais pas finir le plat en une semaine et en manger compulsivement chaque jour comme une toxicomane jusqu'à ce qu'il n'en reste plus une miette. C'est dire le pouvoir de ce tiramisu...

Tous les tiramisu que j'ai goûté dans des restos ou des pâtisseries avaient toujours l'air de rien... des petits tas informes et poudigneux trop sucrés ou trop caféiné à l'air un peu louche, qui, sans me décevoir, m'avait tout-de-même laissé perplexe. Si c'est si ordinaire, alors pourquoi les italiens aiment tellement ça? Eh bien c'était parce que je n'avais jamais mangé un vrai bon tiramisu!





Cette recette élaborée par Ricardo et ensuite modifiée largement par moi, est à mon avis, juste parfaite. Parfait dosage de sucré, de crémeux, de fondant, de velouté... Et la meilleure partie, c'est que c'est fait sans mascarpone!!! Ben là, vous avez vu le prix du dit machin en épicerie? J'aimerais ça pouvoir payer mon loyer aussi... alors j'ai remplacé par du fromage à la crème, et la texture est si douce et si goûteuse que je me demande encore pourquoi j'achèterais du mascarpone quand je peux reproduire la même chose à deux fois moins cher.

Alors amateurs de desserts décadents, de café et de sucre, c'est le temps de virer fous... et assurez-vous d'avoir de la visite, vous en aurez pour 20 personnes! Ou juste une... tout dépendant si vous êtes généreux : )





Source : Inspiré d'une recette de Ricardo.

Ingrédients :

  • 1/4 de tasse de sucre
  • 1 1/2 tasses d'espresso ou de café corsé, chaud
  • 1/2 tasse de lait
  • 1/4 de tasse de liqueur de café (de type Tia Maria, Sheridan ou Kahlua)
  • 1 cuillère à thé d'extrait de vanille pure
  • 500 grammes (2 paquets) de fromage à la crème, à température ambiante
  • 1 1/2 tasses de crème 35%
  • 2/3 de tasse de sucre 
  • 2 à 3 cuillères à table de cacao en poudre non sucré, tamisé


Préparation :
 
Dans un bol, mélanger 1/4 de tasse de sucre avec le café. Ajouter le lait et la liqueur de café, puis réserver au frais durant au moins 1 heure. Dans un bol en acier inoxydable profond, fouetter les jaunes d’œufs, la vanille et 1/4 de tasse de sucre.

Chauffer un chaudron d'eau sur feu doux-moyen jusqu'à ébullition, puis déposer le bol sur le chaudron, au-dessus de l’eau frémissante (il ne doit pas toucher l'eau) et fouetter sans arrêt au batteur électrique jusqu’à l’obtention d’un ruban lorsqu'on soulève les batteurs, soit environ 7 minutes. 




Retirer le bol du bain-marie et continuer de fouetter au batteur électrique jusqu’à ce que la préparation soit tout juste tiède. Incorporer le fromage à la crème. Réserver. 
 
Dans un autre bol, fouetter la crème et 2/3 de tasse de sucre jusqu’à ce qu’elle forme des pics fermes. À l’aide d’une spatule, incorporer délicatement au mélange de fromage, en pliant pour ne pas trop dégonfler la crème fouettée. 
 
Préparer un plat rectangulaire d’environ 28 x 20 cm (11 x 8 po) et d’une contenance de 2,5 litres (10 tasses).
 
 



 
Verser le café refroidi dans un grand bol à large ouverture et y tremper les biscuits doigts de dame, un à la fois, en les laissant absorber le liquide durant 2 à 3 secondes. Égoutter brièvement, puis déposer au fond du plat, côte-à-côte, pour couvrir toute la surface. Casser les biscuits au besoin. Tartiner de la moitié de la garniture au fromage à la crème. Saupoudrer la moitié du cacao.

Répéter avec le reste des ingrédients et terminer avec le cacao. Couvrir de pellicule plastique et réfrigérer 4 heures.

Déguster!  

Pour de meilleurs résultats, déguster dans les 24 heures.





Temps de préparation : 15-20 minutes
Temps de cuisson : 7 minutes au bain-marie

Temps de pause : 5 heures en tout
Quantité obtenue : 20 portions


vendredi 15 août 2014

Clafoutis choco-cerise



Un autre clafoutis pour vous autres, les chanceux! hi hi hi. Mais c'est le dernier, je vous le promets. J'avais un dessert numéro 2 à faire pour une soirée, et pour contrebalancer le cheesecake hyper sucré à l'érable que j'avais préparé, j'ai pensé à un dessert léger, presque pas sucré, frais et fondant qui donnerait l'option à ceux qui le voulaient de manger plus santé.

Ce clafoutis possède la même texture "poudigneuse" que sa contrepartie traditionnelle, mais avec en plus une bonne dose de cacao en poudre pour lui donner son côté chocolaté. Comme j'aime bien la combinaison choco-cerise et les desserts de type "Forêt noire", je savais que l'union des deux donnerait un beau et bon résultat. Beau, c'est vite dit, car ce n'est pas le genre de dessert qu'on aime regarder, mais plutôt qu'on mange sans être trop pointilleux sur le look :p





Comme toujours, j'ai saupoudré généreusement mon clafoutis de sucre en poudre car j'adore l'effet "couche sucrée sur le dessus" que ça génère, mais comme toujours, le clafoutis à absorber tout le sucre avant même que je puisse appuyer sur le bouton de l'appareil-photo. Je me demande bien quel est le secret des beaux clafoutis enneigé qu'on voit dans les pâtisseries... La prochaine fois, je mettrai des belles rosettes de crème fouettée, ça ferait encore plus joli!




Ingrédients :
  • 4 oeufs
  • 1 3/4 tasses de lait 
  • 1 1/2 cuillères à thé d'extrait de vanille pure
  • 3/4 de tasse de farine
  • 1/3 de tasse de cacao en poudre non sucré
  • 3/4 de tasse de sucre
  • 1 pincée de sel 
  • Cerises, en quantité suffisante



Préparation :

Préchauffer le four à 350 F.

Beurrer le fond et les côtés d'un moule à gâteau de 2 pouces de profond. Déposer suffisamment de cerises au fond du moule pour recouvrir toute la surface en une couche uniforme. Réserver.

Dans un grand bol, combiner ensemble les oeufs, le lait, la vanile, la farine, le sucre, le cacao et le sel. Mélanger vigoureusement au fouet jusqu'à homogénéité.





Verser la pâte sur les cerises.

Enfourner pour environ 1 heure, ou jusqu'à ce que le clafoutis soit gonflé et le centre, légèrement pris (ça varie seulement les fours, vérifier souvent en fin de cuisson).

Laisser refroidir complètement, puis réfrigérer.

Saupoudrer généreusement de sucre en poudre au moment de servir.





Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 1 heure
Quantité obtenue : 6 à 8 portions


lundi 11 août 2014

Biscuits "Gâteau aux carottes"



Qu'est-ce qu'on obtient quand on combine une envie de biscuits à une rage de gâteau aux carottes? Un biscuit "Gâteau aux carottes"! Une vraie merveille moelleuse pleine de morceaux de noix, de raisins et de carottes couronnée d'une belle couche de glaçage au fromage à la crème et au miel. Toutes les saveurs d'un gâteau automnal réconfortant dans un petit biscuit tout mimi, difficile de dire non...


J'ai dû jouer improviser avec les quantités et faire plusieurs essais et erreurs pour obtenir la pâte idéale, afin que vous n'ayez pas à le faire. La recette ci-bas est à mon avis, parfaite! Un bon dosage de tout ce qu'on aime dans un gâteau aux carottes, un max de goût, un peu de calories aussi, mais somme toute un dessert raisonnable... sur mon échelle... hi hi hi.




Si vous êtes moins glaçage que biscuit, vous pouvez essayer de les combiner façon sandwich en mettant le glaçage en-dessous et en collant 2 biscuits ensemble. Ce sera plus facile de les emmener en pique-nique ou dans la boîte à lunch, et vous obtiendrez le même délicieux goût.

De mon côté, j'ai préféré y aller dans l'excès pour faire changement et mettre une belle cuillère de glaçage sur chaque bouchée. Mioum... un nouveau biscuit à ajouter à la liste de mes meilleurs!





Ingrédients :

Biscuits 
  • 1 1/2 tasses de farine tout usage
  • 1/2 cuillère à thé de poudre à pâte
  • 1 cuillère à thé de cannelle moulue
  • 1/2 cuillère à thé de muscade moulue
  • 1/8 de cuillère à thé de clou de girofle moulue
  • 1/8 de cuillère à thé de gingembre moulu
  • 1/2 cuillère à thé de sel
  • 1/2 tasse de beurre non salé, à température ambiante
  • 1/2 tasse de cassonade blonde, bien tassée
  • 1/3 de tasse de sucre
  • 1 gros oeuf
  • 1/2 cuillère à thé d'extrait de vanille pure
  • 1 1/4 tasses de carottes râpées
  • 1 tasse de noix de grenoble, hachées grossièrement
  • 1/2 tasses de raisins secs dorés
Glaçage 
  • 250 grammes (1 paquet) de fromage à la crème
  • 2 à 3 cuillères à table de miel
  • 1 1/2 tasse sucre en poudre




Préparation :

Biscuits


Préchauffer le four à 375F. Recouvrir 3 plaques à biscuits de papier parchemin. Réserver.Dans un bol, mélanger ensemble les ingrédients secs (farine, poudre à pâte épices moulues et sel). Réserver.

Dans un autre bol, battre le beurre, la cassonade et le sucre au batteur électrique jusqu'à ce que le mélange soit crémeux. Ajouter l'oeuf et la vanille, et mélanger à nouveau jusqu'à consistance légère. Ajouter les carottes, les noix et les raisins à la cuillère de bois, puis le mélange d'ingrédients secs, en mélangeant juste assez pour combiner, sans plus.

Couvrir le bol et réfrigérer la pâte pour 1 heure.




Après le temps de pause, déposer des cuillères de pâte sur les plaques préparées en les espaçant d'environ 2 pouces. Enfourner une plaque à la fois pour 14 minutes, ou jusqu'à ce que les biscuits soient pâles et cuit en surface (ils seront encore un peu mous).

Laisser refroidir 2 minutes sur les plaques, puis transférer sur une grille sur une grille et laisser refroidir complètement.

Glaçage 

Dans un bol, mélanger ensemble le fromage à la crème et le miel en fouettant vigoureusement au batteur électrique ou au fouet à main. Ajouter le sucre en poudre et remuer jusqu'à consistance lisse.

Étendre une bonne cuillère de glaçage sur chaque biscuit et saupoudrer d'un peu de cannelle. Déguster!




Temps de préparation : 5-10 minutes
Temps de pause : 1 heure
Temps de cuisson : 14 minutes par plaque
Quantité obtenue : 36 biscuits




vendredi 8 août 2014

Pancakes bleuets et citron



Un autre déjeuner fruité pour célébrer le week-end : un classique aux saveurs complémentaires qui deviendra peut être votre nouveau pancake préféré!

Si vous ignorez la différence entre les crêpes et les pancakes, eh bien je vous informerai que ces derniers sont plus épais et plus moelleux grâce à l'ajout de poudre à pâte. Le résultat est dense et consistant, si bien que ça en prend peu pour être rassasié complètement. On aime ou on aime pas, mais pour moi, c'est comme manger du gâteau au déjeuner, alors pourquoi pas? : )



 

Pour ces pancakes, j'ai utilisé du citron pour éveiller les sens au matin et des bleuets, parce que les deux vont si bien ensemble. Les fruits permettent d'alléger la pâte et la rendre plus... euh... santé? hi hi hi. C'est ce qu'on se dit pour bien paraître et ne pas culpabiliser sur le gros carré de beurre sur le dessus... qui par ailleurs est ESSENTIEL pour accompagner ces grosses galettes.

Faites les petits dans votre poêlon, elles seront plus faciles à retourner et vous pourrez en mettre plus dans chaque assiette, ce qui vous permettra de recréer le bel effet de "tour empilée" des restaurants. À essayer aussi avec des framboises et des mûres, c'est savoureux!

 



Ingrédients :
  • 2 tasses de farine tout usage 
  • 1 cuillère à table de poudre à pâte
  • 1/2 cuillère à thé de sel
  • 2 cuillères à table de sucre
  • 2 cuillères à table d'huile végétale
  • 2 oeufs
  • 1 1/4 tasses de lait 
  • 3 cuillères à table de jus de citron
  • 1 cuillère à table de zeste de citron 
  • 1 tasse de bleuets frais



Préparation :

Mélanger ensemble le lait et le jus de citron dans un petit bol. Laisser reposer 5 minutes (vous obtiendrez du "lait de beurre", un beau lait caillé prêt à utiliser!)


Dans un grand bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, le sel et le sucre. Ajouter l'huile végétale, les oeufs, le lait de beurre et le zeste de citron et mélanger rapidement au fouet. Incorporer doucement les bleuets.




Mettre un poêlon à chauffer sur feu moyen-vif avec un peu d'huile végétale.


Verser environ 1/4 de tasse de pâte dans le poêlon et étendre en un petit pancake. Cuire jusqu'à ce que des bulles se forment sur toute la surface, puis retourner et cuire jusqu'à ce que le pancake soit bien doré.

Empiler sur une assiette, décorer d'un carré de beurre et de sirop d'érable, et déguster!






Temps de préparation : 5 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes
Quantité obtenue : 3 à 4 portions


lundi 28 juillet 2014

Cheesecake à l'érable



De retour de vacances, j'en profite pour publier les petits délices que j'ai préparés pendant que j'étais en congé, parce que la gourmandise ne prends jamais de vacances, elle...

Sur demande d'une nouvelle amie amateure d'érable, j'ai préparé ce gâteau au fromage à la crème sans prétention pour terminer un souper en bonne compagnie. Avec un minimum d'ingrédients pour mettre tout l'accent sur l'érable, ce gâteau demande à peine 5-10 minutes de préparation et se déguste tout aussi rapidement. C'était tellement bon que mes hôtes en ont redemandé!




La savoureuse croûte est faite de biscuits à l'érable écrasés. Si vous êtes québécois, vous connaissez sans doute les classiques biscuits "Feuille d'érable". Eh bien c'est ceux-là que j'ai utilisé, en entier! Parfait pour faire de la croûte d'un dessert une attraction principale! Et la garniture si simple contient du fromage à la crème, des oeufs, et du sirop d'érable! Avoir eu un peu de sucre d'érable, j'en aurais saupoudré un sur le dessus pour décorer.

Un vrai hommage au sucre, dans toute sa splendeur!




Ingrédients :

Croûte

  • 1 boîte de biscuits Feuille d'érable (biscuits sandwichs à la crème à l'érable) - 21 biscuits
  • 1/3 de tasse de beurre fondu (un peu plus, si nécessaire)
Garniture

  • 3 paquets de 250 grammes chacun de fromage à la crème, à température ambiante
  • 1 tasse de sirop d'érable
  • 3 oeufs
Pour servir

  • Un peu de sirop d'érable



Préparation :

Préchauffer le four à 350F. Recouvrir le fond et les côtés d'un moule à gâteau à fond amovible de 9 pouces de diamètre de beurre, puis couvrir de papier parchemin (un rond pour le fond, et des bandes pour les côtés). Réserver.


Croûte

Déposer les biscuits dans le bol du robot culinaire et mélanger par pulsations jusqu'à ce que les biscuits soient en miettes (ou utiliser un sac hermétique et un rouleau à pâte pour les écraser si vous ne possédez pas de robot culinaire). Ajouter ensuite le beurre fondu, puis mélanger à la fourchette jusqu'à obtention d'une texture de sable mouillé. Si le mélange est encore trop sec, ajouter un peu plus de beurre fondu.


Répartir ce mélange au fond du moule préparé et étendre en une couche uniforme en pressant bien avec les doigts.


 



Garniture

Dans un bol, battre le fromage à la crème au batteur électrique jusqu'à ce qu'il soit bien crémeux. Ajouter le sirop d'érable et les oeufs et continuer de battre, en raclant le bol, jusqu'à obtention d'un mélange homogène.

Répartir la garniture sur la croûte et lisser la surface.

Enfourner le cheesecake pour environ 45 minutes, ou jusqu'à ce que la surface soit à peine figée. Laisser refroidir complètement à température ambiante, puis réfrigérer pour au moins 6 heures, ou toute une nuit.

Le lendemain, démouler et couper en pointes, puis servir avec un peu de sirop d'érable.

Déguster!





Temps de préparation : 5-10 minutes
Temps de cuisson : 45 minutes
Temps de pause : 6 heures
Quantité obtenue : 8 portions


vendredi 18 juillet 2014

Tarte ganache blanche aux fraises



Cette tarte n'est pas pour les faibles... Vous voyez cette épaisse couche blanche, là? C'est de la ganache montée au chocolat blanc... oh oui! Un étage fondant et gourmand, surmonté de fraises fraîches. C'est un petit plaisir coupable que je me suis offert récemment, pour accompagner les bonnes fraises du Québec.

Sur un fond de pâte sucrée biscuitée qui goûte bon le beurre, une belle crème fouettée au chocolat blanc accompagne à merveille des fraises juteuses et acidulées. Ce n'est pas le genre de truc à manger tous les jours, c'est bien sur suffisamment sucré et gras, mais avec des grosses fraises géantes comme j'ai utilisé et une bonne épaisseur de pâte, ça ne tombait même pas sur le coeur. 





Seul petit hic
: J'ai découvert bien malgré moi qu'en ne laissant pas suffisamment refroidir la ganache avant de la fouetter, et en fouettant un peu trop longtemps, la crème fini par devenir granuleuse car le liquide se sépare du gras. J'ai ajusté la recette en conséquence ci-bas, donc en suivant bien le temps de réfrigération et en arrêtant de battre quand la crème prend une apparence gonflée et légère, vous devriez obtenir une parfaite ganache!

Si une telle quantité de garniture vous effraie (pfff... petite nature! hi hi hi), je vous conseille d'en faire des tartelettes et d'ajuster la quantité de ganache dans chacune afin de rendre le tout plus... euh... santé. Vous aurez peut-être à doubler la pâte sucrée à ce moment-là. Mais pourquoi pas, c'est tellement mignon en mini-version!





Ingrédients :

Pâte sablée sucrée
  • 1/2 tasse de beurre 
  • 1/4 tasse de sucre
  • 2 jaunes d'oeufs
  • 1 1/4 tasses de farine
  • Le zeste d'un gros citron, râpé finement



Ganache blanche
  • 200 grammes de chocolat blanc de bonne qualité, haché grossièrement
  • 200 grammes de crème 35%
  • 1 cuillère à table de beurre, à température ambiante
Garniture
  • 2 tasses de fraises fraiches 
  • 1/4 de tasse de chocolat blanc, haché grossièrement



Préparation :

Pâte sablée sucrée


Préchauffer le four à 350F.

Au batteur électrique, battre le beurre et le sucre jusqu'à consistance crémeuse. Ajouter les jaunes d'oeufs un à un puis incorporer la farine et le zeste de citron, à la cuillère de bois, et mélanger jusqu'à consistance pâteuse.

Presser dans un moule à tarte de 9 pouces de diamètre à fond amovible en remontant bien sur les côtés. Enfourner pour 20 minutes, puis laisser refroidir complètement.

Couvrir et réserver au frais.





Ganache blanche

Déposer le chocolat haché dans un grand bol en acier inoxydable. Réserver.

Verser la crème dans une casserole et amener à ébullition sur feu moyen-vif. Verser immédiatement sur le chocolat et laisser reposer 30 secondes. Mélanger ensuite doucement au fouet pour émulsionner, jusqu'à homogénéité. Ajouter le beurre puis remuer doucement.

Couvrir le bol de pellicule plastique et réfrigérer durant 4 heures, ou toute une nuit.







Après le temps de pause, fouetter la ganache au batteur électrique jusqu'à ce qu'elle soit légère et gonflée, en prenant soin de ne pas trop fouetter (la crème se séparera ou deviendra granuleuse).

Verser sur le fond de tarte et étendre en lissant à la spatule. Décorer de fraises fraîches.

Fondre le chocolat blanc au micro-ondes puis en décorer les fraises.


Laisser prendre 2 heures au réfrigérateur avant de découper en parts et de déguster.




Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 20 minutes au four et quelques minutes sur la cuisinière
Quantité obtenue : 8 à 10 portions


mercredi 16 juillet 2014

Gâteau "Minion" et ses cupcakes trop mignons



Voici mon plus récent projet gâteau! Comme vous avez pu le constater, je prends goût à faire des gâteaux au fondant, et je constate avec joie que je m'améliore en qualité et en productivité! On est loin de mon premier gâteau au fondant et de ses défauts.

Je suis donc en voie de venir une pâtissière amateure... rien que ça! :p  Ce gâteau a d'ailleurs été réalisé dans le cadre d'un "contrat" pour la fête du fils d'un ami, un petit amateur du film Despicable me et de ses adorables petits Minons...





Pour le gâteau, j'ai fais cette recette de gâteau au chocolat dans un moule rond de 9 pouces. Je l'ai ensuite laissé refroidir complètement, coupé en deux et garni de glaçage classique au fromage à la crème, sans oublier d'en mettre sur le pourtour et le dessus.

Pour le glaçage, j'y vais toujours spontanément, en combinant un paquet de 250 grammes de fromage à la crème (à température ambiante) avec 1/4 de tasse de beurre, 4 à 5 tasses de sucre en poudre, une cuillère à thé d'extrait de vanille pure, et un peu de lait pour obtenir une belle consistance lisse. Il est important de bien battre le fromage à la crème et le beurre ensemble pendant au moins 2 minutes avant d'ajouter le reste des ingrédients.





Autre détail important : Réfrigérer le gâteau avec d'y appliquer le fondant. Le glaçage doit avoir durci pour faciliter l'application du fondant, et il est toujours bon de bien lisser la surface à la spatule, car le fondant révèlera tous les petits défauts et bosses du gâteau.


Dans le cas de mon gâteau, une grosse quantité de fondant jaune fut nécessaire, ainsi qu'un peu de brun, de blanc, de gris, et pas mal de noir aussi (attention, il tache celui là!)
. Le fondant peut être fait maison (ma recette ici), ou alors acheté tout blanc (on le colore avec du colorant en gel) ou déjà coloré, selon le temps que vous avez envie de mettre sur votre projet créatif : )





J'ai également réalisé des petits cupcakes pour accompagner le gâteau, parce que 4 heures de travail n'étaient pas suffisantes, j'avais envie d'en rajouter 12 de plus :p

En tout, 24 cupcakes, 12 au chocolat et 12 à la vanille, avec chacun leur expression personnelle. Je me suis tellement amusée! J'ai fais les classiques petits personnages jaunes à salopette (versions un oeil ou deux) et leur penchant "diabolique" mauve aux cheveux fous et aux dents proéminentes. 




J'ai utilisé des recettes classiques de gâteau et de glaçage à la vanille et au chocolat, car le plus important ici, c'est surtout le look! Sur chaque petit gâteau, j'ai déposé une généreuse couche de glaçage en rosette que j'ai recouvert avec un minion en fondant coloré.

Je ne vous mentirai pas, c'est un vrai travail de moine! J'ai découpé à la main chaque forme (je n'avais pas de pochoir sous la main), chaque oeil, chaque dent. Mais de voir leurs amusantes expressions prendre forme a été suffisant pour me motiver.





Et pour ajouter au niveau de difficulté, j'ai dû attendre à la dernière minute pour les préparer, car même en les conservant au frais, le fondant fini par se fondre dans le glaçage à gâteau. En temps normal, il faut avoir un minimum de glaçage en contact avec le fondant, mais ce contrat me demandait de faire autrement. Je vous confirme que les minions avaient l'air beaucoup moins fiers après quelques jours!

Quelques personnages en gros plan pour terminer  : )









Et alors, commencez-vous à avoir la piqure vous aussi? : )

Bonne journée tout le monde!



lundi 7 juillet 2014

L'été des Chefs 2014



Connaissez-vous l'événement "L'été des Chefs"?

Pour une cinquième année consécutive, le spa et réserve thermale Balnéa de Bromont présente l'Été des Chefs, son happening gastronomique annuel.



 
Dix chefs du Québec se donnent rendez-vous chaque dimanche de l'été dans ce lieu paradisiaque pour une compétition toute en saveurs. Un plat spécial sera réalisé par chaque chef et servi durant une semaine au Balnéa, avec un dessert et un accord mets-vin. À noter qu'encore une fois cette année, le 10e chef sera un membre du public choisi par un jury au terme d'un concours. Les amateurs peuvent soumettre leur candidature sur le site officiel de l'Été des Chefs.
 En plus de s’inspirer de la réserve thermale et de l’univers des meilleurs chefs de la province, les plats imaginés par les chefs participants devront contenir au moins un produit du terroir Créateurs de saveurs, la certification des aliments de la région des Cantons-de-l’Est.




J'ai donc été invitée le 18 juin dernier à participer au lancement de l'événement durant une journée de relaxation, de dégustation et de soleil! Le genre d'événement auquel on ne dit pas non, surtout quand il s'agit de manger des bouchées concoctées par des chefs dans un cadre aussi enchanteur.





 
Après avoir revêtu maillots et peignoir, nous avons été invités à déguster un cocktail de bienvenue et à profiter des installations du site en attendant la conférence de presse annonçant l'événement. Ensuite, après la présentation, nous avons pu déambuler sur le site et visiter les divers îlots où chacun des 9 chefs en compétition nous a présenté son plat spécial de l'été. 

Les mots-clés à garder en tête lors de la conception de leur plat : Estival, coloré, raffiné, santé et gourmand.

Pour mieux connaître chaque chef et leur date de passage au Balnéa, cliquez ici!

Et aussi, quelques photos pour vous mettre l'eau à la bouche!




Fleurs, fruits, légumes... une coquille colorée et alléchante dont les saveurs de betterave et de rose étaient très originales.




Une petite cuillère végé bien salée au seitan (il me semble...)




Petit bâteau de sashimi de saumon, légumes croquants et pousses.





Une huitre présentée dans un plat fumant pour ne mettre plein la vue!





D'autres petits bâteaux dont la saveur m'échappe...




Homard, tomates confites (la meilleure partie de l'assiette) et mousse de crème sure.




Une autre assiette de
homard, légumes crus et pousses.




Petite pause pour digérer et assimiler tout ce vin...




Au bout du compte, la dégustation fut agréable, mais je déplore un peu le manque d'originalité des plats. On dirait que les chefs n'avaient que poisson cru et homard en tête... Je plains les allergiques! Le poisson, c'est bon et estival, mais la mode des sushis est un peu passée et il serait temps de se renouveler. Le homard, même si il est de saison, ne devrait pas être utilisé à outrance, à moins qu'on le serve de manière plus originale. Mais bon, ça demeure mon opinion, et je suis très critique!




Mention spéciale pour le classique mais savoureux shortcake aux fraises... parce qu'il ne contenait pas de homard... hahaha! Mais surtout, parce que c'est bien d'avoir pensé aux dents sucrées comme moi : )

Et pour les courageux, nous pouvions aussi agrémenter cette journée par du Yoga sur planche flottante... Yish... Non merci pour moi, le vin a fait effet trop rapidement : p




En bref, une très belle journée pour lancer cette belle idée qu'est l'Été des Chefs. Si vous avez envie de passer une beau moment un dimanche de cet été, je vous suggère fortement de combiner spa et gastronomie au Spa Balnéa, vous ne le regretterez pas!